Chronologies

ArkeoGIS propose aux utilisateurs de choisir dans leur projet personnel une chronologie parmi de nombreuses chronologies en différentes langues afin de construire leurs requêtes. Ces chronologies peuvent aussi servir de support aux utilisateurs pour la mise en ligne de leur base de données. Les administrateurs et les membres des groupes chronologie ont accès par l'intermédiaire de cette liste à un éditeur en ligne des chronologies. Ils peuvent ainsi à tout instant ajouter et modifier une chronologie sur la plateforme.

liste-chronologies_FR
Le signe plus visible en haut du tableau sur la droite permet à l’administrateur de créer une chronologie au moyen des outils dédiés de l’interface Chronoditor.
Les chronologies disponibles sont présentées dans un tableau. Chacune des colonnes permet d'ordonner le tableau d’après ce titre. L’ordre de présentation initial des chronologies est anté-chronologique en fonction de la date de création. La chronologie ayant la date de création la plus récente est sur la première ligne.
Les intitulés et les contenus des colonnes sont les suivants :
Nom / Description : Le nom en orange est un lien vers l'éditeur de cette chronologie (Chronoditor). Dans la description est indiquée l'aire géographique couverte par la chronologie.
Auteur(s) / Crédits : Les membres du groupe éponyme, ils peuvent éditer et mettre à jour la chronologie.
Langues : Les initiales des langues dans lesquelles la chronologie est proposée aux utilisateurs. Au minimum 2, dont l'anglais obligatoirement.
Date de création : Date du premier enregistrement dans une des langues.
Période : La date la plus ancienne et la date la plus récentes déterminent la période couverte par cette chronologie.
Publiée : La chronologies est publiée, c'est à dire proposée aux utilisateurs dans leur projet, si elle est complète et enregistrée dans au moins 2 des 4 langues disponibles (allemand, anglais, espagnol, français).
En bas du tableau sur la droite sont proposés différents outils de manipulation du tableau : le numéro de la page affichée, le nombre de lignes visibles par page, les lignes visibles sur le total de lignes.
Les informations visibles sur cette capture d'écran sont celles disponibles sur l'application ArkeoGIS en date du 01/01/2017.

editeur-chronologie_FR
La langue visible en haut de l'interface sur la droite permet à l’auteur de modifier la langue en cours d'édition de la chronologie.
Le menu de gauche permet d’éditer et d'avoir accès aux opérations complémentaires de la définition d'une chronologie. Ces champs doivent aussi être traduits dans au moins 2 langues pour un enregistrement complet d'une chronologie à fin de publication.
Nom : 100 caractères au maximum.
Description : Doit inclure l'aire couverte, pour la consultation textuelle de l'information.
Auteur(s) : Les membres du groupe éponyme, ils peuvent éditer et mettre à jour la chronologie.
Crédits : Contributeurs externes, ouvrage de référence, citation etc.
Publiée : La chronologies peut être publiée en activant ce bouton si les conditions sont satisfaites (si elle est complète, sans erreur et enregistrée en au moins deux langues). Par publié on entend proposée aux choix des utilisateurs dans le cadre de leur projet.
Publiable : ArkeoGIS indique aux auteurs si Oui ou Non les conditions sont satisfaites.
Erreur de date : ArkeoGIS indique aux auteurs le nombre des erreurs de date (chevauchement de deux périodes, années non incluses dans des périodes successives).
Télécharger le CSV : Les auteurs peuvent télécharger un export de la chronologie au format CSV dans chacune des langues enregistrées.
Enregistrer : Les auteurs doivent enregistrer les informations après la saisie pour les valider.
Emprise... : Il est nécessaire de définir l'aire géographique concernée par cette chronologie. Après avoir utilisé les fonctions zoom/de-zoom et choisi une zone géographique plus ou moins étendue à partir de la carte du monde, les auteurs disposent de 2 outils différents pour dessiner l'aire précisément sur la carte.
A) Le clic de la souris sur le choix du polygone l'auteur doit alors « cliquer successivement sur tous les sommets de la zone en finissant par le premier sommet ». Après avoir dessiné cette zone il est toujours possible d'en modifier la taille (repositionnement des sommets) et son emplacement sur la carte (repositionnement du centre).
B) Le clic de la souris sur le choix du Rectangle l'auteur doit alors « cliquer glisser relâcher » le curseur crayon sur la carte pour dessiner un rectangle en allant d'un coin au coin opposé. Après avoir dessiné cette zone il est toujours possible d'en modifier la taille (repositionnement des 4 angles) et son emplacement sur la carte (repositionnement du centre).
L'auteur doit utiliser le bouton "Valider l'aire" pour procéder à l'enregistrement, quitter la carte et revenir à l'éditeur de chronologie.
Retour à la liste : Pour quitter cette interface d'édition et retourner à la liste des chronologies.
Annuler : Ne pas enregistrer les dernières modifications effectuées.
Supprimer : Pour supprimer la chronologie, une double validation de la suppression est demandée.
Définition des périodes de la chronologie.
- Il est proposé aux auteurs une architecture de type parents/enfants (cf ArkeoGIS v.1 v.2 v.3).
- La limite de profondeur de cette architecture est de 4 niveaux pour chaque période et ses sous-périodes.
- Le nombre de périodes de niveau 1 constituant les différentes chronologies configurables par les auteurs est au maximum de dix auxquelles s’ajoute la période “Indéterminée”. La période indéterminée est incluse automatiquement dans chaque chronologie.
- Il n'y a pas de limite dans le nombre de sous-période de même niveau à partir du niveau 2 et suivants.
- Pour chaque période et sous-période l'auteur doit la nommer et définir numériquement des bornes de début et de fin. Il s’agit de dates absolues. Ces champs sont qualifiés par défaut positif date +, un signe - doit être précisé pour une date négative. Les qualificatifs de positif ou de négatif sont en relation avec JC ou AD.
- Lors de l'ajout d'une sous-période ArkeoGIS reproduit pour mémoire les bornes de début et de fin de la période parent. Les bornes de la sous période doivent être incluses entre les bornes du parent. Dans le cas contraire ArkeoGIS signale par une bordure rouge les deux dates en conflit. La publication de la chronologie ne pourra se faire sans correction des erreurs.
- Lors de l’enregistrement dans une langue, ces périodes et ces bornes sont reproduites automatiquement dans tout les langues disponibles sur la plate-forme ArkeoGIS. Reste à l'auteur a nommer ces périodes dans au moins une autre langue (dont l'anglais) pour pouvoir publier la chronologie.
Représentation des périodes de la chronologie.
- Les couleurs visibles en fond de chaque période dans l'éditeur sont les couleurs qui seront utilisées par ArkeoGIS pour construire les icônes des sites sur la carte.
- Les tonalités utilisées vont du bleu pour les périodes les plus anciennes au violet pour les plus récentes de gauche à droite suivant la grille ci-dessous. Le gris est utilisé pour les sites de période indéterminée.
- L'intensité de la couleur est plus soutenue en allant vers les périodes les plus précises (des niveaux 1 à 4) de haut en bas suivant la grille ci-dessous.
couleurs-periodes-chronologie
Les informations visibles sur cette capture d'écran extrait de " Europe continentale depuis le Néolithique à nos jours" sont celles disponibles sur l'application ArkeoGIS en date du 01/01/2017.