Traductions

ArkeoGIS propose aux utilisateurs de choisir dans leur profil personnel une langue principale afin de construire les interfaces dans cette langue. Les administrateurs ont accès à un éditeur en ligne des traductions. Ils peuvent ainsi à tout instant ajouter et modifier une traduction d'un des éléments des interfaces sur la plateforme.

Editeur de langues
Le menu de gauche "Domain" indique les noms des sections et des interfaces de l'application ArkeoGIS.
L'administrateur doit sélectionner une des sections ou interfaces sur laquelle intervenir.
Sur la droite de l'éditeur se trouvent deux colonnes.
La colonne de gauche est intitulée "langue d'inspiration":
L'administrateur peut choisir une des langues pour être guidé dans sa traduction. Le français est la première des langues traduites depuis le code informatique. Les autres langues disponibles sont l'anglais, l'allemand et l'espagnol.
La colonne de droite est intitulée "langue à traduire":
L'administrateur doit choisir une des langues dans laquelle il souhaite effectuer une traduction.
Dans cette colonne, les champs sur un fond rose sont les champs tel que le code de l'application les utilise et tels qu'ils apparaissent dans les interfaces avant leur traduction dans chacune des langues. Ils sont ainsi mis en avant. Ceux sont les champs devant être traduit dans la langue des utilisateurs.
La traduction effectuée et enregistrée les champs traduits apparaissent sur un fond blanc. Ils peuvent bien sûr être de nouveau modifiés par les administrateurs.
Dans l'exemple ci-dessus la section "langeditor" est en cours d'édition. C'est à dire qu'il s'agit de la traduction de l'interface de traduction de l'application ArkeoGIS en espagnol depuis le français. Certains champs sont traduits (annuler et enregistrer) d'autres restant à traduire.
Les actions possibles sont :
Annuler : Ne pas enregistrer les dernières modifications effectuées.
Enregistrer : Les administrateurs doivent enregistrer les traductions après la saisie pour les valider à destination des utilisateurs.
Les informations visibles sur cette capture d'écran sont celles disponibles sur l'application ArkeoGIS en date du 01/01/2017.